Travailleur Autochtone Agréé en Prévention des Toxicomanies

L’agrément en tant que Travailleur Autochtone Agréé en Prévention des Toxicomanies (TAAPT) est un agrément professionnel de base, offert aux intervenants œuvrant auprès de toxicomanes et de leur famille dans le domaine de la prévention. Ils ont pour rôle d’intervenir auprès d’une population-cible est présentant des risques ou des signes précoces de toxicomanies.

Le but de cet agrément en prévention est de s’assurer que les travailleurs possèdent des compétences leur permettant de centrer leurs interventions sur la réduction des toxicomanies et sur le renforcement du mieux-être mental, qui demeurent des priorités chez les communautés autochtones. Ces interventions visent donc les individus, les familles et certains groupes-cibles (femmes enceintes, femmes, jeunes, personnes incarcérées, personnes homosexuelles et aînés).

Les travailleurs Autochtones agréés en prévention des toxicomanies offrent des approches de prévention basées sur la culture et aptes à réduire les facteurs de risques, à promulguer et consolider les facteurs de protection, et à limiter les déficiences. Ils travaillent à prévenir les problèmes liés aux toxicomanies, encouragent les liens communautaires et l’appartenance culturelle. Ils doivent également être réceptifs aux divers besoins de leurs clients, que ceux-ci soient liés à leur santé mentale, leur âge, genre, type de substance utilisé, leur conditions de co-morbidité, leur langue et leur culture.

Mobilité horizontale et verticale

L’agrément de travailleur Autochtone agréé en prévention des toxicomanies est un agrément qui mène aux différents niveaux de spécialiste en prévention. Les détenteurs de cet agrément peuvent accéder à ces niveaux supérieurs au fur et à mesure qu’ils acquièrent l’expérience, les connaissances, les habiletés et l’intégrité professionnelles requises pour ces agréments.

Le système de mobilité horizontale des agréments du CAAPC permet aux travailleurs Autochtones agréés en prévention des toxicomanies de changer cet agrément pour obtenir celui de travailleur Autochtone agréé en mieux-être et toxicomanies : les acquis qui répondent aux normes et critères du nouvel agrément seront transférés d’un agrément à un autre. Il est cependant obligatoire de satisfaire les tous les normes et critères de ce nouvel agrément, en particulier les critères d’éducation, de formation et de pratique en counselling et les critères liés aux 12 fonctions de base.

Le système de mobilité verticale des agréments du CAAPC permet aussi aux travailleurs Autochtones agréés prévention des toxicomanies d’obtenir un surclassement vers l’agrément de spécialiste Autochtone agréé en prévention des toxicomanies au niveau I ou de spécialiste Autochtone agréé en toxicomanies au niveau I : les acquis qui répondent aux normes et critères du nouvel agrément seront transférés d’un agrément à un autre. Il est cependant obligatoire de satisfaire tous les normes et critères de ces agréments supérieurs, en particulier les critères d’éducation, de formation et de pratique en counselling et les critères liés aux fonctions de base.

Agréments futurs en prévention

Le CAAPC reconnaît que le travail de prévention des toxicomanies auprès des jeunes requiert des connaissances et des habiletés spéciales, qui seront identifiées dans un agrément professionnel ciblant les intervenants travaillant avec les jeunes.

Documents:

Des informations supplémentaires sur cet agrément sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir davantage.

Trousse de Demande – Travailleur Autochtone Agréé en Prévention des Toxicomanies

Sommaire des Normes et Critères – Travailleur Autochtone Agréé Prévention des Toxicomanies

Guide des Normes et Procédures d’Agrément Professionnel du CAAPC

Modèle du CAAPC – Développement des Capacités de la Main-d’œuvre Autochtone – Système de Mobilité des Agréments