TRAVAILLEUR AUTOCHTONE AGRÉÉ EN MIEUX-ÊTRE ET TOXICOMANIES

L’agrément en tant que Travailleur Autochtone Agréé en Mieux-être et Toxicomanies (TAAMET) est un agrément professionnel de base, destiné aux intervenants travaillant avec des clients toxicomanes et leur famille.

Les travailleurs Autochtones gréés en mieux-être et toxicomanies offrent des approches de traitement basées sur la culture. Ils doivent être capables de répondre aux besoins divers de leurs clients, que ceux-ci soit liés à leur santé mentale, leur âge, genre, type de substance utilisé, à leurs conditions de co-morbidité, ou à leur langue et culture. Ces méthodes de traitement peuvent inclure le recours à des médicaments, à des thérapies comportementales (counselling individuel ou en groupe, ‎thérapie cognitivo-comportementale) ou à une gamme d’activités culturelles.

L’agrément en tant que travailleur Autochtone agréé en mieux-être et toxicomanies est un agrément professionnel qui mène aux différents niveaux de spécialiste. Les détenteurs de cet agrément peuvent accéder à ces niveaux supérieurs au fur et à mesure qu’ils acquièrent l’expérience, les connaissances, les habiletés et l’intégrité professionnelles requises pour ces agréments.

 

Le système de mobilité horizontale des agréments du CAAPC permet aux travailleurs Autochtones agréés en mieux-être et toxicomanies de changer cet agrément pour obtenir celui de travailleur Autochtone agréé en prévention des toxicomanies: les acquis qui répondent aux normes et critères du nouvel agrément seront transférés d’un agrément à un autre. Il est cependant obligatoire de satisfaire tous les normes et critères de ce nouvel agrément, en particulier les critères d’éducation, de formation et de pratique et les critères liés aux fonctions de base.

Le système de mobilité verticale des agréments du CAAPC permet aussi aux travailleurs Autochtones agréés en mieux-être et toxicomanies d’obtenir un surclassement vers l’agrément professionnel de spécialiste Autochtone agréé en toxicomanies ou de spécialiste Autochtone agréé en prévention des toxicomanies : les acquis qui répondent aux normes et critères du nouvel agrément seront transférés d’un agrément à un autre. Il est cependant obligatoire de satisfaire à tous les normes et critères de ces agréments supérieurs, en particulier les critères d’éducation, de formation et de pratique en counselling et les critères liés aux fonctions de base.

Il est aussi nécessaire de reconnaître les compétences spéciales requises pour les interventions liées au tabagisme et aux addictions comportementales. Dans les années à venir, le CAAPC élaborera les agréments professionnels destinés à ces travailleurs.

Des informations supplémentaires sur cet agrément sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir davantage.

Documents:

Trousse de Demande – Travailleur Autochtone Agréé en Mieux-être et Toxicomanies

Sommaire des Normes et Critères – Travailleur Autochtone Agréé en Mieux-être et Toxicomanies

Guide des Normes et Procédures d’Agrément Professionnel du CAAPC

Modèle du CAAPC – Développement des Capacités de la Main-d’œuvre Autochtone – Système de Mobilité des Agréments